Accueil » Europe »Politique » Lecture courante:

La Commission européenne a salué l’issue du référendum en Turquie

Les Turcs ont donné dimanche une nette victoire au gouvernement islamo-conservateur, en votant largement oui à une révision constitutionnelle qui limite le pouvoir de la hiérarchie judiciaire et de l’armée, les deux bastions de la laïcité opposés au régime.

Quelque 49,5 millions d’électeurs étaient invités à se rendre aux urnes.

«Environ 58% des électeurs» ont approuvé la révision soumise à référendum, a annoncé à Istanbul le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2002.

Ce vote est un succès pour son parti, l’AKP, issu de la mouvance islamiste.

Un bon résultat d’autant plus important que des législatives sont prévues l’été prochain.

La participation au scrutin a été «de l’ordre de 77-78%», a-t-il ajouté. Les résultats officiels devaient être publiés lundi.

La «Constitution du peuple» contre celle des «militaires»

«Le vainqueur, aujourd’hui, c’est la démocratie turque», a lancé le Premier ministre dimanche soir. Il a réaffirmé que cette victoire de la «Constitution du peuple» contre celle des «militaires», constituait ainsi un atout dans la candidature de la Turquie à l’Union européenne. La révision limite les prérogatives de la justice militaire et modifie, au profit du pouvoir, la structure de la Cour constitutionnelle et du Conseil supérieur de la magistrature (HSYK) qui nomme juges et procureurs.

L’opposition laïque et nationaliste affirme que cette réforme menace l’indépendance de la justice et remet en cause la séparation des pouvoirs.

Bruxelles : «D’autres réformes nécessaires»

La Commission européenne a salué l’issue du référendum qui «constitue un pas dans la bonne direction», «dans les efforts de la Turquie pour remplir les critères nécessaires pour son adhésion» à l’UE. En revanche, «son impact sur le terrain dépendra de sa mise en oeuvre. Toute une série de lois d’application seront nécessaires et nous suivrons leur préparation très attentivement», a averti Bruxelles. La commission dit partager «le point de vue de beaucoup en Turcs pour qui le vote d’aujourd’hui a besoin d’être suivi d’autres réformes nécessaires pour s’attaquer aux priorités qui subsistent dans le domaine des droits fondamentaux, comme la liberté d’expression et la liberté de religion.»

Le boycott des Kurdes

Pendant le vote, des incidents ont éclaté dans le Sud-Est anatolien, majoritairement kurde, où des militants ont empêché certaines personnes de se rendre aux urnes. La police a arrêté environ 90 personnes. Le principal parti pro-kurde de Turquie avait appelé au boycott, estimant que cette réforme ne renforce pas les droits des 15 millions de Kurdes.

Share
Ramazan 13 septembre, 2010 Europe, Politique No Comments >> Mots clés: , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum