Accueil » À la une »Moyen-Orient » Lecture courante:

Israël crée sa commission d’enquête sans enquête

Soumis à forte pression internationale, Israël a finalement annoncé la création d’une “commission publique indépendante”, avec participation étrangère comme le demandait Washington, pour enquêter sur son raid meurtrier contre une flottille humanitaire pour Gaza.

Cette commission israélienne aura pour mission d’”enquêter sur les aspects relatifs à l’action entreprise par l’Etat d’Israël pour empêcher des navires d’atteindre les côtes de Gaza”, selon un communiqué du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Elle sera dirigée par un juge en retraite de la Cour Suprême israélienne, Yaakov Tirkel, 75 ans, et comprendra deux “observateurs” étrangers: Lord Trimble, ancien chef du Parti unioniste d’Ulster (protestant) et prix Nobel de la paix 1998, et Ken Watkin, un ex-avocat général de l’armée canadienne.

“Etant donné les aspects internationaux uniques de l’incident, il a été décidé de nommer deux observateurs étrangers de stature internationale dans les domaines du droit militaire et des droits de l’homme”, stipule le communiqué.

Toutefois, leur mandat sera limité: ils n’auront même pas le droit de voter sur les travaux et les conclusions de la commission.
Israël a catégoriquement rejeté le principe d’une mission d’enquête internationale.

Le 31 mai à l’aube, la marine israélienne avait intercepté dans les eaux internationales une flottille chargée d’aide qui tentait de “briser” le blocus de la bande de Gaza imposé par Israël depuis 4 ans.

De violents affrontements avaient opposé les commandos d’élite israéliens aux militants pro-palestiniens sur le navire amiral de la flottille, le ferry turc Mavi Marmara, faisant 9 morts, de nationalité turque, et des dizaines de blessés.

L’opération “Brise marine” a déclenché une profonde crise diplomatique entre Israël et la Turquie, et suscité l’indignation et les condamnations de la communauté internationale.

Elle a surtout accentué la pression sur l’Etat hébreu pour qu’il allège son embargo contre la bande de Gaza où la situation est, selon la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, “inacceptable”.

La commission publique, qui pourra auditionner “n’importe quelle personne ou organisation”, se penchera sur “les raisons sécuritaires à l’origine de l’imposition du blocus maritime de Gaza et la conformité de ce dernier au droit international”, explique le communiqué.

De même, elle vérifiera si l’arraisonnement du 31 mai pour appliquer le blocus maritime a respecté la législation internationale.

Enfin, elle “examinera les actions des organisateurs et des participants de la flottille, et établira leurs identités”. Israël a accusé les passagers de la “Flottille de la liberté” d’avoir “déclenché les violences”, et pour certains d’être liés à des “organisations terroristes”.

Attendue depuis des jours, la décision, annoncée tard dimanche soir, survient après des négociations apparemment ardues avec l’administration Obama. Il reste à voir si elle satisfaira la communauté internationale.

Les Etats-Unis avaient estimé qu’une “présence internationale” au sein de la commission “conforterait la crédibilité” de l’enquête.
Dimanche, Washington, qui a qualifié le geste d’”important pas en avant”, a souhaité que ses travaux soient terminés “rapidement” et ses conclusions présentées à la communauté internationale.
Mais, alors que le gouvernement Netanyahu attend avant tout d’une telle commission une justification légale et à postériori du raid controversé, les médias et des juristes israéliens l’ont critiquée avant même sa naissance, la jugeant “peu crédible”.

Un ancien ministre de la Justice et juriste reconnu, Amnon Rubinstein, a ainsi affirmé que “de même qu’il existe du café sans caféine, il existe des commissions d’enquête sans enquête”.

Le Yediot Aharonot, le quotidien le plus vendu du pays, titrait dès la semaine dernière sur une “commission light”. “Ce ne sera pas une commission d’enquête, cela se résumera au mieux à un séminaire docte sur des questions de droit international”, estimait son éditorialiste.

Réaction coté Turquie

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a affirmé qu’il fallait absolument que l’enquête sur l’assaut israélien contre les bateaux d’aide pour Gaza soit une enquête internationale.

“Je n’ai aucune confiance à ce qu’un pays agressant une flottille civile dans les eaux internationales puisse mener une investigation impartiale” a-t-il indiqué.

M. Davutoğlu a poursuivi en ces termes : “En premièrement, le délit a été commis dans les eaux internationales, et non dans les eaux israéliennes ou frontière israélienne.

Une agression commise dans les eaux internationales devrait être examinée en conséquence par une commission internationale. Une commission crée par Israël avec la participation des étrangers, ne fait pas d’elle une commission internationale.

Nous réclamons une commission dans le cadre des Nations Unies avec la participation de la Turquie et d’Israël, une présidence neutre et sous le contrôle direct de l’Onu.

Et nous serons intransigeants dans notre requête. Quelque soit les on-dit, le pays, qui a perdu ses citoyens, est la Turquie. En outre, un citoyen américain a aussi été tué. Nous pensons que les Etats-Unis défendront le droit de vie de son citoyen en final. Je n’ai aucune confiance à l’impartialité d’une enquête menée par Israël, un pays auteur d’une telle violation du droit international en attaquant un convoi civil dans les eaux internationales. Nous exigeons absolument une commission internationale. Nous sommes déterminés. Une enquête menée unilatéralement par Israël n’a aucune valeur. Nous accordons une grande importance à ce que cela soit bien compris par la communauté internationale et nos alliés”.

Share

Currently there are "7 comments" on this Article:

  1. yoyodu94 dit :

    Les Turcs tuent quatre Kurdes en Irak
    AFP
    16/06/2010 | Mise à jour : 16:41 Réactions
    Des soldats turcs ont traversé la frontière irakienne aujourd’hui, poursuivant des rebelles kurdes qui avaient attaqué des garde-frontières, et ont tué quatre rebelles, a annoncé l’armée dans un communiqué.

    C’est tres pratique d’accuser Israel de crime de guerre, de violation du droit international, d’occupation inhumaine alors que pendant ce temps la Turquie massacre a petit feu le peuple kurde, occupe avec l’iran, la syrie et l’irak, le kurdistan, et viole la souveraineté nationale de l’Irak en pénétrant dans son territoire

    A quand une réunion d’urgence du conseil de sécurité, d’une demande d’enquete internationale, indépendante et crédible contre les crimes quotidiens commis par la Turquie ?

  2. Ramazan dit :

    Ce ne sont pas des kurdes mais bien des membres du PKK qui sont tués. le PKK ne représente aucun peuple ni religion, ils tuent, posent des bombes.

    D’ailleurs le PKK est reconnus comme une organisation terroristes par l’UE, les USA, et presque toute la planète.

    Même le chef de la région autonome kurde du nord de l’irak est contre le PKK et autorise l’armée turc à y pénétré pour y pourchasser les membres du PKK.

    Alors on s’informe et surtout on donne ses sources quand on affirme ce genre de mauvaises infos propagandiste pro-sioniste.

  3. yoyodu94 dit :

    J’ai donner mes sources, c’est une dépéche reprises par l’AFP, REUTERS….. les mêmes qui ont innondés les medias internationaux d’informations mensongères sur Israel sur la pseudo opération humanitaire de l’organisation turque islamiste IHH considéré partout en Europe et aux Etats Unis comme un organisme de couverture au terrorisme international…. mais bon avec votre mauvaise foi vous direz que l’AFP et REUTERS sont aux mains du lobby sioniste ? Le PKK comme le Hamas sont reconnus comme des organisations terroristes, mais ces deux organisations luttent contre des puissances occupantes, a moins que l’a aussi avec votre mauvaise foi vous allez dire qu’il n’y a pas d’occupation turque au kurdista, que la turquie n’occupe pas non plus la moitié de chypre, tout peuple a droit a l’autodetermination, tant les palestiniens que les kurdes ou les chypriotes. Ce gouvernement turque actuel méne la Turquie droit dans le mur, l’Iran et les Etats-Unis trouveront un deal sur le nucleaire iranien, et les Perses mettront un terme a cette pseudo alliance ankara-téhéran, et l’Europe aussi aura définitivement pris ses distances avec la Turquie, vous allez vous retrouver comme les dindons de la région…

  4. Ramazan dit :

    On peut peut être assimilé le problème du PKK a l’IRA ou l’ETA mais en aucun cas aux palestiniens emprisonnés dans la plus grande prison du monde.

    Même le dentifrice y était interdit d’entrée, c’est pire qu’en prison. Personne se disant avoir un minimum de conscience humaine de peut traiter des gens de la sorte.

    La Turquie n’emprisonne pas tout une population, Israël à été condamné plusieurs fois (rapport goldstone c’est pas des turcs qui l’ont écrit) par des organisation internationales.

    Israël s’en prends à un peuple palestiniens sans défense, et c’est surement le pays au monde qui est aujourd’hui le plus détesté dans le monde.

    Les colons sioniste chasses les palestiniens de leur maison et l’état d’Israël y va aussi et protège son colon avec des chars.

    Totalement inhumain!!! de la barbarie moderne à l’état pur et dure! Mais bon tôt ou tard il se prendrons bien une bonne claque qui sera les remettre en place.

  5. yoyodu94 dit :

    Dans 5/10 ans le chantage des pays arabes et leur pétrole sera fini, l’occident ne sera plus dépendant du pétrole arabe, les pays arabes ne péseront plus grand chose dans le poid de l’économie mondiale, plus d’argent pour acheter des avions, des trains, des infrastructures….. les gouvernements occidentaux ne feront plus qu’a de vous, vous rejoindrer le tiers monde, vous vous entretuerez entre vous, sunite contre chiite sunite contre sunite chiite contre chiite, voila l’avenir du monde arabo-musulman…. vous etes unis quand il s’agit de la haine d’Israel et des juifs mais si il y avait pas le conflit israelo-palestinien, pour vous unir, vous vous serez deja entretuer tous depuis belle lurette !!!! l’AKP ne sera qu’une parenthése de l’histoire turque, l’armée turque reprendra bientot le pouvoir pour garantir par la force si nécessaire la LAICITE.

  6. Ramazan dit :

    Eh oui mais tu n’a rien compris à la vie mon petit homme. Si tu n’achète plus de pétrole aux arabes ils n’achèteront plus tes armes, du coup plus de travail, ni de rentrée d’argent … les états ne vivent que des taxes.

    Si l’argent ne circule plus c aussi le monde occidentale qui sera en crise!

    On est dans ce monde pour vivre tous ensemble, autant essayé de ne pas se faire la guerre!

    Pourquoi vouloir à tout pris la confrontation. La terre n’appartiens à personne, encore moins les terres palestiniennes aux sionistes.

  7. yoyodu94 dit :

    Ca c’est clair que les pays arabes n’auront plus les moyens d’acheter des armes aux occidentaux, il y aura toujours des pays émérgents comme le brésil, l’inde… pour acheter ces armes, et Israel aura sa part du gateau elle fait partie du top 5 mondial du marché de l’armement meme les russes et americains achetent israelien…. le temps joue pas en votre faveur….

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum