Accueil » Monde » Lecture courante:

Israël a commis un crime extrêmement grave

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a indiqué qu’à la suite de l’assaut contre la flottille d’aide humanitaire pour Gaza, Israël devait s’excuser de la communauté internationale, des familles des personnes mortes et blessées dans l’attaque.

Intervenant à la réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l’ONU, réunie sur demande de la Turquie, M. Davutoğlu a affirmé qu’une enquête internationale devait être ouverte à la suite de cette aptitude inacceptable d’Israël, que les navires devraient être relâchés dans l’immédiat pour faire parvenir les aides à Gaza et qu’Israël devait mettre fin au blocus appliqué à Gaza.

Notant que l’attaque d’Israël aux bateaux transportant de l’aide à Gaza était très décevant, M. Davutoğlu a indiqué qu’Israël avait commis un crime extrêmement sérieux, omettant toutes les valeurs établies depuis la création de l’ONU.

Le chef de la diplomatie turque a fait savoir que les forces de défense d’Israël avaient attaqué une force civile multinationale transportant de l’aide humanitaire à Gaza, que l’incident s’était produit à 72 milles marins du littoral, que les forces israéliennes avaient tué et blessé des civils et que ceci signifiait une sérieuse violation des droits de l’homme.

Notant que l’assaut d’Israël était du banditisme et de la piraterie, M. Davutoğlu a déclaré que l’incident était un homicide commis par l’Etat. M. Davutoğlu a relevé qu’aucun prétexte ne pouvait justifier ce drame et que l’incident ne pouvait avoir aucun prétexte et aucune légalité. “Un Etat suivant un tel chemin, a perdu sa légitimité au sein de la communauté internationale” a-t-il ajouté.

Soulignant que les bateaux transportaient près de 600 personnes de 32 nationalités, M. Davutoğlu a indiqué qu’Israël a attaqué les bateaux transportant de l’aide humanitaire pour les personnes en difficulté à Gaza, notamment les enfants, tout en niant le droit. M. Davutoğlu a témoigné que les aides comprenaient des terrains de jeux pour les enfants, des fournitures scolaires, de la poudre de lait et du matériel médical, ajoutant que les enfants à Gaza n’avaient ni de lieux pour héberger ni d’école ni d’avenir.

“La Turquie exige du Conseil de sécurité de l’ONU, la condamnation sévère d’Israël pour manifester la réaction, une enquête sur l’attaque et la pénalisation de tous les responsables” a relevé le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoğlu au sujet de l’assaut d’Israël contre les navires transportant de l’aide humanitaire à Gaza.

Soulignant que la force appliquée par Israël n’était pas seulement mal placée mais aussi disproportionnée, M. Davutoğlu a indiqué que les civils ne pouvaient pas faire l’objet d’une attaque selon les règles du droit international, et que le séjour en haute mer était un droit fondamental selon le droit international.

“Aucun navire ne peut être arrêté sans le consentement du capitaine ou du pays dont il porte le pavillon. Une mentalité percevant l’aide humanitaire comme un comportement hostile, reflète un cas dangereux. L’aptitude d’Israël ne peut pas être acceptée légitime” a ajouté M. Davutoğlu.

Rappelant que la Turquie était un pays apportant son aide aux juifs, M. Davutoğlu a annoncé que les personnes à bord des bateaux représentaient, comme le modèle de l’ONU, le judaïsme, l’islam et le christianisme, la conscience morale de la communauté internationale et que l’attaque en ce sens, était une attaque perpétrée contre l’ONU.

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a fait savoir qu’ils suivraient le processus jusqu’au terme ajoutant que les passagers n’étaient pas armés. “Nous voulons une enquête indépendante” a noté M. Davutoğlu qui a réclamé la tradition en justice des responsables, tel que l’exige la responsabilité incombant à la communauté internationale.

Share

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum