Accueil » En bref »Politique étrangère » Lecture courante:

Il n’y à pas de crise entre la Turquie et les États-Unis

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a indiqué au sujet du programme nucléaire de l’Iran qu’il n’y a pas de crises entre la Turquie et les Etats-Unis.

Ahmet Davutoğlu a martelé que la Turquie ne voulait pas de puissance nucléaire dans sa région et s’opposait à des sanctions.

Le chef de la diplomatie turque a répondu aux questions sur la politique extérieure de la Turquie lors d’une émission sur une chaîne de télévision privée.

Davutoğlu a abordé la phase qui a suivi le vote négatif de la Turquie aux sanctions contre l’Iran au Conseil de sécurité des Nations unies et a mis en évidence qu’il serait incorrect de qualifier ces développements, d’une crise. “Chaque pas jeté a d’abord été mutuellement consulté” a-t-il dit.

Davutoğlu a indiqué que l’Accord de Téhéran n’avait pas perdu sa signification et que les négociations techniques étaient en cours.

Faisant part de l’opposition à la présence d’une puissance nucléaire dans la région, le ministre des Affaires étrangères a indiqué que la Turquie s’opposait aussi à l’adoption de sanctions.

Abordant aussi les controverses sur un changement d’axe, Ahmet Davutoğlu a précisé que la Turquie possède des particularités résultant de sa géographie, son histoire et sa population et que cela se reflétait sur la politique extérieure.

Indiquant qu’il n’est pas question d’un glissement d’axe, Davutoğlu a réitéré que la Turquie n’avait pas abandonné son objectif d’adhésion à l’UE.

Relevant que le mécanisme tripartite sur la lutte anti-terroriste fonctionnait correctement en matière des renseignements, Davutoğlu a attiré l’attention sur le fait qu’il y a beaucoup à faire opérationnellement parlant sur les attentes de la Turquie à ce sujet.

Share
Ramazan 29 juillet, 2010 En bref, Politique étrangère No Comments >> Mots clés: , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum