Accueil » Économie » Lecture courante:

Gazprom assouplit les contraintes de la Turquie sur son approvisionnement en Gaz

Le géant russe Gazprom a accepté d’assouplir nettement les clauses du contrat de livraisons de gaz à la Turquie, une concession accordée pour obtenir un feu vert à la construction du gazoduc South Stream dans la mer Noire, estime vendredi le quotidien Kommersant.

Le groupe a consenti une dérogation au contrat de type « prend ou paie » qui le lie à la compagnie turque Botas et prévoit théoriquement que celui-ci s’engage à payer l’intégralité du gaz prévu à l’origine, même s’il n’en pompe qu’une partie.

Suite à cette dérogation, la Turquie aura le droit d’acquérir seulement 25% du volume de gaz prévu dans le contrat 2010 sans pénalité. La quantité prévue pour 2010 s’élève à 30 milliards de mètres cubes, indique le quotidien, citant le journal interne du groupe.

La chute de la demande de gaz en 2009 en Europe, due notamment à la crise économique mondiale mais aussi à la montée en puissance de la concurrence des Etats-Unis, a amené plusieurs groupes à demander à Gazprom un assouplissement des clauses de leur contrat.

Selon une source de marché citée par Kommersant, la Turquie a obtenu les meilleures conditions parmi tous les clients européens du groupe russe, en raison de la « nécessité pour Gazprom de recevoir une autorisation pour la pose du gazoduc South Stream, de la Russie à l’Europe via la Mer noire dans les eaux territoriales de la Turquie ».

South Stream, projet de gazoduc russo-italien, est considéré comme le concurrent du projet européen de gazoduc Nabucco qui doit contourner la Russie.

En 2009, la Turquie a autorisé Moscou à entreprendre les études pour réaliser ce projet. Début 2010, le Premier ministre russe Vladimir Poutine s’est dit sûr qu’Ankara donnerait son feu vert cette année à la construction.

Mert 7 mai, 2010 Économie No Comments >> Mots clés: , ,

Commentaires sur cet article:







*

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app