Accueil » Europe » Lecture courante:

Des pro-terroristes du PKK marchent en direction de Strasbourg

Prenant pour départ Lausanne en Suisse, une bonne centaine de manifestants kurdes pro-terroriste marchent en direction de Strasbourg en vue de participer à la manifestation annuelle des partisans du PKK.

Après une manifestation effectuée à Lausanne (cf article : Manifestation kurde pro-terroriste) le vendredi 3 Février 2012, la centaine de sympathisant du mouvement terroriste du PKK a entamé une marche en direction de Strasbourg. Leur but est d’arriver dans la ville le 18 Février afin de participer à la manifestation annuelle des kurdes pro-terroriste, mais aussi pour tenter “d’émouvoir” les européens par leur marche dans le froid.

Pendant la marche organisé par la Confédération des associations kurde en Europe (Kon-Kurd), des hymnes kurdes sont chantés mais aussi des slogans sont criés en faveur du mouvement terroriste du PKK. Deux maires turcs d’origine kurde de Turquie ainsi que des représentants des organisations de la gauche de Turquie font partie du cortège malgré leur fonctions officielles dans leur pays d’origine.

Selon certaines sources, ils appelleraient à une solution pacifique à la question kurde, ce qui est en totale contradiction avec le fait qu’ils soutiennent le PKK qui use des armes pour tuer des civils innocents et tout ce qui touche à l’Etat turc.

Leur revendication principale est la libération d’Abdullah Öcalan, ancien chef du mouvement terroriste, le PKK. De ce fait en manifestant pour cette cause ces manifestants se rendent complices du PKK. Pourtant ils manifesteront librement à Strasbourg en France, pays qui reconnait le PKK (et ses branches comme le KCK, DHKP-C ou le PJAK) comme mouvement terroriste à combattre.

Le PKK et ses autres branches en Turquie sont responsables de plus de 45000 morts turcs et kurdes depuis leur existence. Les terroristes usent d’actions violentes avec des armes et des explosifs en vue de toucher des cibles turques et tout ce qui concerne l’Etat turc. Ils empêchent toutes les constructions dans le sud-est de la Turquie, menacent les instituteurs ou les kidnappent, attaquent des officiers de police ou font des attentats à la bombe contre des cibles militaires.

Mais au-delà de ça, le PKK se finance en faisant du trafic de drogue et du racket dans les pays européens. En effet, la drogue qu’ils trafiquent finie par être vendue en Europe et un racket organisé est opéré généralement sur les kurdes consentants ou non. L’argent récolté est finalement acheminé en Turquie via des associations kurdes ou des centres culturels kurdes.

Share
Cem 10 février, 2012 Europe No Comments >> Mots clés: , , , , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum