Accueil » France » Lecture courante:

Des kurdes pro-terroristes manifestent devant le Conseil de l’Europe

Les kurdes européens pro-PKK qui ont trouvé le terrain libre à Strasbourg pour faire leur propagande et l’apologie du terrorisme en profitant de la complaisance de la France envers ces personnes ont encore tenté de propager la haine envers la Turquie ainsi que de faire la promotion du terrorisme.

Le Conseil de l’Europe – qui n’a strictement aucun pourvoir sur la Turquie n’étant pas membre de l’Union Européenne – a une fois de plus été le théâtre de l’apologie du terrorisme au nez et à la barbe des autorités françaises. Ainsi, un millier de kurdes venants de France, Allemagne, Belgique et Suisse se sont réunis à Strasbourg pour manifester en demandant la libération du chef terroristes du PKK détenu en Turquie.

Le 1 er septembre, la Turquie célèbre la Journée mondiale de la paix tout en maintenant un état de guerre contre le peuple kurde qui, lui, est assoiffé de paix” déclarent les manifestants aux médias français. Pourtant, les récents évènements prouvent le contraire avec la recrudescence des attaques armées des terroristes du PKK en Turquie. Parmi d’autres attaques et attentats du PKK, les plus importants sont celui de Gaziantep qui a causé 9 morts civils courant aout (cf : article) et celui de Sirnak qui a causé 10 morts au sein de l’armée contre 20 chez les terroristes (cf : article). La guerre menée par la Turquie l’est contre le PKK et ses branches telle que le KCK qui sont les principaux obstacles à une paix durable dans le pays. En effet, le PKK trouve son soutien parmi les kurdes en les gardant dans l’ignorance, en empêchant le développement du sud-est de la Turquie et en les gardant reclus de la société. Ainsi, régulièrement des instituteurs, médecins, ingénieurs, maires… sont menacés voir enlevés.

Ne se contentant pas de faire l’apologie du terrorisme, ces mêmes complices du PKK ont brandit devant le Conseil de l’Europe des portraits d’Abdullah Öcalan ou encore des pancartes avec écrit explicitement le nom du mouvement terroriste le PKK. Il serait intéressant de se demander ce qu’ont fait les autorités et les forces de l’ordre qui auraient surement réagi si il y aurait eu des portraits de Ben Laden ou encore des pancartes scandant le mouvement terroriste d’Al Qaida. Il y a donc là une forme de complaisance à l’égard du PKK que la France risquerait bien de regretter à long terme étant donné les activités de l’organisation qui se développent dans le but de financer le terrorisme en Turquie.

L’organisation terroriste du PKK est reconnue comme telle par la Turquie, l’Union Européenne ainsi que les Etats-Unis. Le PKK qui ne connait que la violence est responsable de 45.000 victimes turques et kurdes depuis son existence. Attentats à la bombe, attaques armées, menaces à l’encontre des maires préfets et instituteurs turcs dans les zones à majorité kurdes, racket et trafic de drogue dans les pays de l’Union Européenne pour se financer sont les méthodes employées par le PKK.

Share

Currently there is "1 comment" on this Article:

  1. Cem dit :

    Il est étonnant que le Conseil de l’Europe ait laissé ces personnes manifester après un tel évènement :

    http://www.turquie-fr.com/des-kurdes-pro-terroristes-investissent-le-conseil-de-leurope-a-strasbourg/21/02/2012/

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum