Accueil » Politique étrangère » Lecture courante:

Clinton s’excuse pour les fuites sur la Turquie par le site WikiLeaks

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a présenté ses excuses pour les fuites concernant la Turquie de notes diplomatiques américaines orchestrées par le site WikiLeaks, a annoncé lundi à Washington le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu.

« Mme Clinton s’est excusée auprès de la Turquie du fait qu’elle était citée dans ces notes confidentielles rendues publiques », a-t-il dit dans une déclaration à des journalistes à Washington après avoir rencontré son homologue américaine dans le cadre de sa visite de travail aux Etats-Unis.

M. Davutoglu a affirmé que les câbles ne mettaient pas en cause les bons rapports entre son pays et les Etats-Unis.
« Ces notes ne changent pas le regard que nous portons sur les Etats-Unis », a-t-il déclaré.

Dans certains télégrammes diplomatiques rendus publics par WikiLeaks, Ahmet Davutoglu est qualifié d' »exceptionnellement dangereux » par un informateur des diplomates américains en poste à Ankara. Les télégrammes américains obtenus par WikiLeaks montrent la suspicion grandissante des Occidentaux à l’égard de la Turquie, pays membre de l’OTAN mais dont le Premier ministre « hait Israël », selon les termes de diplomates américains.

« Ces publications ne représentent pas seulement une attaque contre les intérêts diplomatiques américains.

Elles représentent aussi une attaque contre la communauté internationale », a estimé Hillary Clinton au cours d’une brève conférence de presse après avoir rencontré le ministre turc. Au cours de cette conférence de presse, le chef de la diplomatie américaine a « condamné » la publication la veille par WikiLeaks de 250.000 documents confidentiels.

Ramazan 30 novembre, 2010 Politique étrangère No Comments >> Mots clés: , ,

Commentaires sur cet article:







Connexion

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app