Accueil » Politique » Recent Articles:

Un référendum, passeport pour l’Europe

Par référendum, les Turcs se prononceront dimanche sur une révision de la Constitution qui pourrait permettre notamment de juger les auteurs du putsch de 1980, un argument du gouvernement islamo-conservateur dénoncé par les victimes comme une manipulation.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan fait campagne pour expliquer que cette réforme est un passeport pour l’Union européenne et qu’il contribuera à démilitariser la Turquie.

Le vote est aussi un test pour Erdogan, dont le parti est au pouvoir depuis 2002, et qui entend briguer un nouveau mandat aux élections législatives de 2011.

Outre une modification d’instances judiciaires hostiles au pouvoir, point essentiel, le texte lève l’immunité des auteurs du coup d’Etat militaire du 12 septembre 1980, qui pourraient alors être jugés, même si certains juristes estiment qu’il y a prescription.

>> Lire la suite

Ramazan 8 septembre 2010 Politique 1 Comment >> Mots clés: ,

Turquie : campagne pour le référendum constitutionnel

Le chef du gouvernement turc et l’opposition sont en campagne pour le référendum sur la réforme constitutionnelle. Un projet élaboré par l’AKP, le parti au pouvoir issu de la mouvance islamiste.

Recep Tayyip Erdogan estime que le texte est un passeport pour l’Union européenne qui renforce la démocratie.

“La Turquie dit oui. Ceux qui veulent une plus grande Turquie disent ‘oui’.

Ceux qui veulent développer la démocratie et la liberté disent ‘oui’, a lancé le Premier ministre en meeting à Istanbul.

>> Lire la suite

Ramazan 6 septembre 2010 Politique No Comments >> Mots clés: ,

La Turquie, une gouvernance démilitarisée

Isik Kosaner, ici avec Tayyip Erdogan en août 2008, a été promu chef de l'état-major.

Dimanche soir, le gouvernement et la hiérarchie militaire sont enfin tombés d’accord sur la désignation des numéros un et deux de l’armée, faisant baisser, provisoirement, les tensions au sommet de l’État.

Les vainqueurs sont les généraux Isik Kosaner, promu chef de l’état-major, et Erdal Ceylanoglu, désigné commandant de l’armée de terre.

Habituellement, le processus de nomination des hauts gradés relève de la routine.

Il se déroule chaque année les premiers jours d’août lors du Conseil militaire suprême (YAS).

Mais la semaine dernière, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan a refusé plusieurs promotions. Pour le journal Aksam, il s’agit «d’un tournant historique» dans un pays où l’armée, qui a quatre coups d’État à son actif en un demi-siècle et a pendu, en 1961, le premier ministre Adnan Menderes, considère que le gouvernement doit obéir à ses ordres.

>> Lire la suite

Ankara à convoquer l’ambassadeur d’Israël Gaby Lévy

L’ambassadeur d’Israël a été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères après des remarques du ministre israélien de la Défense Ehud Barak qualifiant le nouveau chef des services secrets turcs de « supporter de l’Iran », a affirmé mardi un diplomate turc.

L’ambassadeur Gaby Levy a été convoqué lundi au ministère pour un entretien avec le vice sous-secrétaire Halit Cevik qui lui a signifié le mécontentement de la Turquie concernant les propos de M. Barak, a indiqué à l’AFP ce diplomate sous le couvert de l’anonymat.

L’ambassade d’Israël à Ankara n’était pas dans l’immédiat disponible pour commenter l’information.

M. Barak a exprimé dans un discours diffusé dimanche par la radio militaire israélienne sa préoccupation concernant la nomination par la Turquie, fin mai, d’un nouveau chef de ses services secrets, Hakan Fidan, estimant qu’elle pourrait permettre « aux Iraniens d’avoir accès à des informations secrètes ».

>> Lire la suite

Ramazan 3 août 2010 Politique No Comments >> Mots clés: , , ,

Chypre : La Turquie s’attend à un accord jusqu’en fin d’année

Cemil Çiçek

Le ministre d’Etat et vice-Premier ministre Cemil Çiçek a affirmé qu’ils visaient à déboucher sur un accord dans la question chypriote jusqu’en fin d’année.

« Sinon c’est pas la fin du monde » a indiqué Cemil Çiçek qui a fait savoir que Chypre était à un tournant important.

Se trouvant à l’île en marge des célébrations du 36ème anniversaire de l’Intervention de paix du 20 juillet 1974, apportant la liberté aux Chypriotes turcs, Cemil Çiçek a été reçu par le chef d’Etat Derviş Eroğlu.

M. Çiçek qui est intervenu lors de la réception a indiqué souhaiter un accord jusqu’en fin d’année.

>> Lire la suite

Un référendum pour consolider la démocratie

La Cour constitutionnelle doit, cependant, être liée aux principes de la démocratie libérale et non à une lecture autoritaire du kémalisme, l’idéologie étatique de la Turquie, qui est en conflit avec les exigences d’une société qui se libéralise, se mondialise et se démocratise de plus en plus.

Le 12 septembre 1980, le pouvoir militaire avait organisé un coup d’État en Turquie et avait gardé le pouvoir pendant près de trois ans.

Il avait ensuite adopté une constitution très autoritaire qui a renforcé les puissances tutélaires de l’armée et du judiciaire au détriment de la démocratie avant d’autoriser des élections et la réintroduction d’une politique à plusieurs partis.

>> Lire la suite

Forum turco-arabe à Istanbul

Dans le cadre du Forum, les ministres des Finances, de l’Economie et des Affaires étrangères vont se rencontrer au cours de réunions distinctes.

Au forum, seront abordés la coopération et les efforts de stabilité régionale. Une participation importante est attendue de la part des hommes d’affaires turcs et arabes.

La séance d’ouverture du Forum turco-arabe, qui se réunit suite à l’escalade de la tension dans la région, se déroulera en présence du premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, son homologue libanais Saad el Hariri et le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Musa.

La réunion mettra sur la table principalement les possibilités de règlement juste et d’envergure du problème arabo-israélien.

>> Lire la suite

Massoud Barzani, le président de la région kurde irakienne autonome en Turquie

Le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu (gauche) avec Massoud Barzani, le 30 octobre 2009

Le président de la région kurde irakienne autonome, Massoud Barzani, devait effectuer à partir de mercredi sa première visite officielle en Turquie depuis 2004, a déclaré son porte-parole.

« Il va rencontrer des hauts responsables du gouvernement, dont le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères. Les rencontres commenceront demain (jeudi) », a indiqué Karim Zebari.

Selon lui, Massoud Barzani a reçu une invitation de la part du sous-secrétaire aux Affaires étrangères, Feridun Sinirlioglu, venu en visite à Erbil, la capitale de la région kurde autonome irakien. Il n’a pas précisé les sujets qui seront à l’ordre du jour.

Cette visite intervient toutefois quelques jours après la mort de six soldats turcs tués dans une attaque de rebelles kurdes contre une base navale (proche d’Iskenderun) dans le sud de la Turquie.

M. Gül s’est rendu à Genève en vue de soutenir la candidature de la Turquie pour la coupe d’Europe 2016

Le président Abdullah Gül se rend dans la ville de Genève en Suisse en vue de soutenir les travaux menés dans le cadre de la candidature de la Turquie pour la coupe d’Europe 2016 de football.

M. Gül qui se rendra ce soir à Genève, participera à l’activité de présentation organisée avant la réunion du conseil administratif de l’UEFA qui déterminera le pays hôte de la coupe d’Europe.

Dans le cadre de la présentation finale réalisée avant le vote de demain, M. Gül s’exprimera devant le conseil administratif de l’UEFA.

A cette occasion, M. Gül qui a confirmée une nouvelle fois la volonté de la Turquie d’accueillir la coupe d’Europe 2016 de football, a souligné l’importance que cette coupe soit accueillie pour la première fois en Turquie.

Le président Abdullah Gül sera accompagné du ministre d’Etat Faruk Nafız Özak lors de ces entretiens à Genève.

Reprise des négociations entre Derviş Eroğlu et Demetri Christophias qui se rencontreront pour la première fois

Les négociations prévoyant d’apporter une solution à la question chypriote reprennent le mercredi 26 mai.

A la veille des négociations, les leaders se réuniront demain lors d’un diner qui sera offert par l’ONU.

Le président de la République turque de Chypre du Nord Derviş Eroğlu et le leader de l’administration chypriote grecque Demetri Christophias se rencontreront pour la première fois durant ce diner dans la zone tampon de Lefkoşa.

Les épouses des leaders et les représentants chypriotes turcs et chypriotes grecs assisteront au diner offert par l’envoyé spécial pour Chypre du secrétaire général de l’ONU.

Les négociations reprendront mercredi avec le chapitre  » propriété « .

Nouveau sondage sur le CHP avec son nouveau président Kemal Kılıçdaroğlu

Je vous propose aujourd’hui un nouveau sondage au sujet du CHP et de son nouveau président Kemal Kılıçdaroğlu.

Pensez vous qu’il fera mieux que son prédécesseur ou moins bien, pensez vous que la baisse du chômage en Turquie aura une influence majeure sur les voix du CHP.

Vous pouvez également nous faire partager votre point de vue sur notre forum.

Mert 24 mai 2010 Politique No Comments >> Mots clés: , ,

Kemal Kılıçdaroğlu à la tête du CHP

Un homme politique turc connu pour sa lutte contre la corruption et surnommé Gandhi en raison de son physique menu, a été élu samedi à la tête du principal parti d’opposition de Turquie à l’occasion d’un congrès à Ankara.

Kemal Kiliçdaroglu, 62 ans, unique candidat, a été désigné nouveau président du Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate) avec le soutien massif des militants dont 1. 189 ont voté pour lui (sur 1.197 voix exprimées), a annoncé le parti.

Ce député économiste et ancien fonctionnaire est surnommé Gandhi du fait de sa ressemblance physique avec le leader indien et de sa modestie.

Il a une réputation de probité dans une classe politique marquée par des affaires de corruption.

M. Kiliçdaroglu qui joue la carte de la « force tranquille », remplace Deniz Baykal à la tête de ce parti défenseur de la laïcité créé en 1923 par le père de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk.

>> Lire la suite

Ramazan 22 mai 2010 Politique No Comments >> Mots clés: , ,

Kemal Kılıçdaroğlu à annoncer sa candidature à la présidence du CHP

Kemal Kılıçdaroğlu

Après la démission de Deniz Baykal de la présidence du CHP,  le parti cherche son leader.

Aujourd’hui, après son entretien avec l’ancien président du CHP Deniz Baykal, Kemal Kılıçdaroğlu a annoncé sa candidature à la présidence du CHP.

Mais au CHP il ne suffit pas de l’annoncer il faut avoir un certain soutient des membres du CHP pour officiellement déposé sa candidature.

Selon les sondages récemment effectuer en Turquie Kemal Kılıçdaroğlu est le favori pour succéder à Deniz Baykal.

Mais on se sait pas encore si le fait qu’il soit de religion Alévi et d’origine kurde joue un rôle positif ou négative dans un pays à majorité musulman sunnite.

>> Lire la suite

Le CHP s’est adressé à la Cour constitutionnelle pour faire annuler le référendum

Le Parti républicain du peuple (CHP) s’est adressé à la Cour constitutionnelle afin que certaines des clauses du paquet d’amendement constitutionnel soient annulées et que leur entrée en vigueur soit arrêtée.

Ce sont les vice-présidents du groupe du CHP Hakkı Suha Okay et Kemal Kılçdaroğlu ainsi que le secrétaire général du Parti démocratique de la gauche (DSP) Hasan Erçelebi qui ont fait cette demande d’annulation.

Le CHP s’oppose aux règlements modifiant la structure de la Cour constitutionnel et celle du Haut Conseil des juges et des procureurs.

Le référendum en Turquie se fera le 12 septembre 2010

Un référendum sera organisé le 12 septembre en Turquie sur les amendements constitutionnels qui permettraient de traduire des officiers militaires devant les tribunaux civils et accorderaient un droit de regard du Parlement sur la nomination des juges.

L’opposition, favorable au « non », affirme que les changements proposés sont destinés à accroître l’influence du gouvernement sur l’appareil judiciaire en grande partie laïque.

La décision prise jeudi par le conseil électoral turc de fixer la date du référendum intervient au lendemain de l’annonce du président turc Abdullah Gül, qui a choisi de soumettre ces propositions à la consultation populaire.

La semaine dernière, les parlementaires se sont prononcés en faveur de ces amendements constitutionnels. Le vote n’a pas atteint la barre des 367 voix pour, synonyme d’adoption définitive. Mais le nombre des « oui » a été suffisant pour qu’un référendum soit organisé.

Si le oui l’emporte, la Turquie aura fait un grand pas dans sa démarche de démocratisation et sortira ainsi de sa Juristocratie Omniprésente, où un ensemble de personnes (juges, hauts magistrats, armée) arrivent à changer le cours des choses sans l’approbation du peuple.

Abdullah Gül approuve l’amendement constitutionnel et ouvre la porte du référendum

Le président turc Abdullah Gül a approuvé mercredi une réforme controversée de la Constitution limitant les pouvoirs de la haute magistrature et de l’armée et annoncé que le texte serait ratifié par référendum.

L’opposition, qui voit dans cette réforme un moyen pour le gouvernement issu de la mouvance islamiste de museler deux bastions de la laïcité, a annoncé qu’elle saisirait la Cour constitutionnelle, ce qui pourrait créer une crise politique.

« Le président a envoyé le paquet (de réformes) au bureau du Premier ministre pour être soumis à un vote public », a affirmé dans un bref communiqué le service de presse de M. Gül.

Le Parlement a approuvé vendredi une série d’amendements constitutionnels qui ont surtout pour effet de limiter les pouvoirs de la hiérarchie judiciaire et de l’armée, deux institutions hostiles au gouvernement du Parti de la justice et du développement (AKP).

>> Lire la suite

Cevdet Selvi a été choisi pour être le successeur par intérim de Deniz Baykal

Le nouveau président du CHP a été choisi pour succéder au président général Deniz Baykal suite à la démission de ce dernier lors d’une réunion aujourd’hui de l’Assemblée générale extraordinaire du CHP.

L’Assemblée générale réuni en l’absence de leur ex-président a évalué la proposition du Conseil d’administration centrale que le vice-président général Cevdet Selvi assure le poste de président par intérim jusqu’à la tenu du Congrès ordinaire du parti, qui aura lieu les 22-23 mai.

Il a été décidé que Cevdet Selvi, le vice-président du parti le plus ancien, soit nommé président par intérim jusqu’au congrès.

Deniz Baykal ne participera pas non plus au congrès du parti CHP

Le président du parti républicain du peuple (CHP), principal parti de l’opposition, a annoncé sa démission devant les caméras.

Deniz Baykal s’est adressé devant les caméras suite aux allégations sur une vidéo cassette à l’ordre du jour ces derniers jours.

« Je démissionne de la présidence du CHP. Mais ma démission ne signifie pas que j’abandonne ou que je tente d’échapper à cette conspiration. Au contraire, c’est un défi. C’est dans cet esprit que je démissionne de mes fonctions » a-t-il déclaré

« Cette conspiration ne vise pas qu’une personne, mais aussi le CHP, qui doit choisir son chemin face à cette manigance calomnieuse» a-t-il ajouté.

Deniz Baykal a affirmé qu’il ne se résignera pas devant une campagne calomnieuse, et qu’il ne permettra quiconque à l’interrogé suite à une conspiration déplacée et illicite.

>> Lire la suite

Démission de Deniz Baykal de la présidence CHP

Deniz Baykal à démissionner de son poste de président du CHP, le principale parti d'opposition en Turquie

Le président général du parti d’opposition républicain du peuple, Deniz Baykal, a annoncé sa démission de ses fonctions.

Baykal, qui est à la tête du principal parti d’opposition, a annoncé sa décision en direct à la télévision.

Pour voir la vidéo de sa conférence où il annonce sa démission.

Le paquet de modifications de la constitution est passé avec 336 voix au parlement

Le paquet d’amendements constitutionnels est passé au parlement à 336 voix.

Ce qui suffit à l’envoyé dans le bureau du président Abdullah Gül.

Ce dernier a le choix de renvoyer le tout ou une partie au parlement ou alors de proposer un référendum pour laisser le peuple choisir de son destin.

C’est cette dernière solution qui semble la plus probable. Le président pendra environ 7 à 10 jours avant de se prononcer sur la question.

Surement le temps pour les parlementaires de se prendre quelques jours de repos après ces très longues journées passées au parlement pour débattre de cet amendement qui fera parler de lui encore pendant très longtemps qu’il passe ou non au référendum.

D’après les sondages effectués jusqu’a maintenant, le peuple turc répondra positivement à ce changement à hauteur d’environ 60% de la population.

La durée minimum de réflexion après la soumission du président à l’option du référendum est de 2 mois.

Donc si référendum il y à, il se réalisera surement vers la fin juillet début août 2010.

Et vous qu’en pensez vous?

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app