Accueil » Politique » Recent Articles:

L’influence majeure de la Turquie dans les jeux diplomatiques et économiques mondial

En 2012, la réémergence économique de l’Asie s’affirme, les défis écologiques et technologiques s’accentuent, le monde arabe s’efforce de gérer une situation politique et sécuritaire postrévolutionnaire délicate tandis que la Syrie s’enfonce tous les jours un peu plus dans la crise.

2012 est également une année marquée par des élections ou changements de gouvernements d’importance qui modifient substantiellement la donne géopolitique interna-tionale.

Enfin, l’état de l’économie mondiale et notamment celui des économies européennes, est plus que préoccupant. Dans un contexte économique fortement détérioré, les leaders européens se trouvent aujourd’hui confrontés à des difficultés majeures pour maîtriser leur déficit public, gérer d’importantes dettes et des électeurs désorientés.

 

>> Lire la suite

Share

Leyla Zana viendrait-elle à la raison?

Leyla Zana, députée emblématique du parti pro-kurde le BDP, a secoué la sphère politique turque avec ses récentes déclarations.

Condamnée fin Mai à 10 ans de prison pour avoir violé neuf fois le code pénal et la loi antiterrorisme en exprimant dans des discours son soutien aux terroristes du PKK ainsi qu’à son ancien chef Abdullah Öcalan emprisonné à vie, Leyla Zana adopte aujourd’hui une position tout à fait différente et plus conciliante.

Le problème kurde ne peut être résolu que par Erdogan“. C’est le message des plus surprenants que la députée du BDP a déclaré il y a quelques jours. Les élus du BDP pourtant proches du mouvement terroriste du PKK n’ont jamais, jusqu’à ce jour, eu une approche conciliante avec le parti au pouvoir sur le sujet du problème kurde.

>> Lire la suite

Share

Les Franco-turcs pourront voter au consulat

Les Franco-turcs ne seront plus contraints de se rendre en Turquie pour pouvoir voter à partir de 2014. Grâce à une loi adoptée par le Parlement, ils pourront tout comme l’ensemble de leurs compatriotes vivant à l’étranger accomplir leur acte civique sur place, au consulat ou à l’ambassade de Turquie.

Un projet de loi permettant aux citoyens turcs résidant à l’étranger de voter dans les consulats et ambassades turques vient d’être approuvé par la Commission parlementaire constitutionnelle. Les citoyens turcs vivant à l’étranger seront désormais en mesure de voter dans les consulats et ambassades turques lors des différents scrutins.

>> Lire la suite

Share
Cem 24 mars 2012 Politique No Comments >> Mots clés: , ,

La Turquie pourrait saisir le CEDH de Strasbourg

Le Sénat français doit adopter lundi, sauf surprise de dernière minute, une loi qui pénalise la négation du génocide arménien de 1915, au risque d’approfondir la crise entre Paris et Ankara.

«Ce serait une honte historique», a estimé M. Arinc, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse dans l’enceinte du Conseil de l’Europe, jugeant qu’une telle loi serait «une menace pour la liberté d’expression.

«Nous pourrions aller à la CEDH si cela devait être nécessaire, en tant que pays ou en tant qu’individu», a indiqué M. Arinc, se disant convaincu que la Cour basée à Strasbourg dirait que cette loi «est contraire à la Convention européenne des droits de l’Homme».

«Si mille personnes se réunissent et disent qu’elles sont contre cette loi, que va faire la justice française, va-t-elle toutes les mettre en prison ?», a-t-il poursuivi.

>> Lire la suite

Share
Leyla 23 janvier 2012 Politique No Comments >> Mots clés: , ,

Le CHP s’allie au BDP et boycott le Parlement

La confusion a gagné l’arène politique turque avec l’annonce mardi par le principal parti d’opposition que ses députés élus lors des législatives du 12 juin refusent de prêter serment au Parlement, en solidarité avec deux d’entre eux, maintenus en détention provisoire.

Les 135 députés du Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate) emboitent le pas de 35 élus kurdes qui avaient déjà annoncé la semaine dernière leur boycott du Parlement pour protester contre l’invalidation de l’élection d’un militant kurde en raison d’une condamnation pour “propagande terroriste”.

“Tant que nos camarades députés seront empêchés de prêter serment, nous, les élus du CHP, ne prêteront pas serment non plus”, a déclaré mardi le président du CHP, Kemal Kiliçdaroglu, une heure avant la cérémonie de prestation de serment des nouveaux élus.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 29 juin 2011 Politique No Comments >> Mots clés: , ,

Victoire de l’AKP en Turquie aux élections législatives de 2011

Les résultats quasiment définitifs des élections législatives en Turquie donnent une majorité absolue au parti conservateur AKP du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

L’AKP au pouvoir est crédité de 49,9% des suffrages. Selon ces projections, il devrait réunir 326 sièges.

Aux précédentes élections de 2007, l’AKP, libéral au plan économique et conservateur sur les questions de société, avait recueilli 46,5% des voix et 331 élus.

Les conservateurs vont donc devoir passer des alliances avec d’autres formations politiques pour mettre en oeuvre leur projet de réforme de la loi fondamentale rédigée il y a près de 30 ans lors de la période militaire.

>> Lire la suite

Share

Porté par ses succès économiques, l’AKP est crédité d’une large avance dans les sondages

La Turquie vote, le 12 juin, pour renouveler les 550 députés de son Assemblée nationale.

Le scrutin est donné comme bouclé : crédité d’une large avance dans les sondages, le Parti de la justice et du développement (Adalet ve Kalkinma Partisi, AKP), au pouvoir depuis 2002, devrait à nouveau remporter une large victoire électorale.

L’inconnue porte sur l’ampleur de cette victoire et sur ses conséquences.

Porté par ses succès économiques, l’AKP a jusqu’ici rallié à sa cause une audience disparate autour de l’idée d’approfondissement démocratique.

Mais le blocage de l’alternance, dans un contexte de tensions régionales croissantes, entraîne aujourd’hui quelques interrogations sur l’avenir du régime turc.

>> Lire la suite

Share

La Turquie un exemple de réussite ou modèle d’inspiration

Premier ministre Turc, RECEP TAYYIP ERDOGAN

Quand la plupart des leaders du Moyen-Orient tombent en disgrâce, l’un d’eux renforce sa popularité : c’est le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2003, et qui briguera surement un troisième mandat en juin.

Dans un paysage de régimes autoritaires et décrépits, la Turquie montre un visage moderne, propre à séduire les peuples arabes en quête d’exemple.

Ankara s’est projeté sur la région avec un appétit non dissimulé, redevenant, en quelques années, une puissance économique, culturelle et politique dominante, diffusant ses séries télévisées autant que sa vision du monde.

L’exemple, c’est la Turquie estampillée AKP (Parti de la justice et du développement), qui s’est imposée, en une décennie, comme un pays stable, capable de conjuguer les aspirations conservatrices de l’électorat avec la démocratie et l’économie de marché.

M. Erdogan a dépensé plus d’énergie à libéraliser l’économie qu’à islamiser la société turque. En huit ans, le produit intérieur brut (PIB) annuel par habitant a plus que triplé, à 11 000 dollars (8 180 euros). En Egypte, il est le même qu’il y a vingt ans.

>> Lire la suite

Share

Le premier minitre grec Papandréou était à Erzurum avec son homologue turc Erdoğan

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan a amorcé ses prises de contact à Erzurum.

Il a d’abord rencontré le Premier ministre grec Georges Papandréou lors d’une réunion de travail.

MM.Erdoğan et Papandréou sont passés ensuite au Stade d’Erzurum Universiad Arena pour inaugurer les complèxes des 25ème Jeux d’hiver inter-universitaires.

Les deux Premiers ministres vont également participer à la cérémonie de clôture de la conférence des ambassadeurs.

Après avoir fait chacun son propre discours, MM.Erdoğan et Papandréou vont tenir une conférence de presse conjointe.

>> Lire la suite

Share

La langue officielle de la Turquie est le turc et les autres langues parlées, sont une richesse

Le président de la République Abdullah Gül a précisé que la langue officielle de la Turquie est le turc et que les différentes langues parlées entre le gens, sont une richesse.

Abdullah Gül a fait une déclaration lors de sa visite au maire de Diyarbakır, Osman Baydemir.

M. Gül à déclaré:

“Je souhaite indiquer clairement que la langue officielle de la République de Turquie est le turc. Ce sujet est fréquemment débattu ces derniers temps et je souhaite clarifier le sujet.
Par ailleurs, la langue de l’Etat et des institutions publiques est le turc. C’est notre langue commune. Mais nous avons des citoyens qui parlent d’autres langues entre eux, parmi les citoyens de la République turque, c’est une réalité.
>> Lire la suite
Share
Ramazan 30 décembre 2010 Politique 1 Comment >> Mots clés: , ,

Discours à la nation : M. Erdoğan a mis l’accent sur les développements économiques

Lors de son discours à la Nation du mois de décembre, le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan a mis l’accent sur les développements économiques.

Rappelant que la croissance économique se poursuivait malgré la crise globale, M. Erdoğan a souligné que le budget 2011 était un budget prenant en compte les besoins et difficultés de tous les milieux.

Le Premier ministre a affirmé que la croissance de 6% enregistrée durant la dernier trimestre de 2009 était de 11,7% pendant le premier trimestre de 2010 et de 10,3% lors du second trimestre.

M. Erdoğan a fait savoir que la Turquie avait remporté la première place européenne et la troisième position mondiale du point de vue de la croissance ajoutant que le taux de chômage baissait de jour en jour.

” Nous avons reculé à 7% le taux d’endettement de l’Etat, qui était aux alentours de 63% lorsque nous sommes passés au pouvoir ” a-t-il déclaré.

Share
Ramazan 30 décembre 2010 Politique No Comments >> Mots clés: , ,

Des nouvelles personnalités ont intégré l’Assemblée du CHP

Le Congrès extraordinaire du parti républicain du peuple (CHP) s’est tenu pour déterminer les 80 membres de l’Assemblée du parti à l’approche des élections de 2011.

Le vice-président général chargé de l’organisation, Gürsel Tekin, a enregistré un résultat très faible avec 762 voix.

Les autres candidats, qui ont obtenu des résultats assez décevants, ont été Sezgin Tanrıkulu avec (1030 voix) et Enver Aysever (1038 voix).

46 nouveaux noms sont entrés à l’Assemblée du parti, tandis que 34 personnes sont restées en dehors de la liste.

Les 34 membres parmi lesquels figurent Gürsel Tekin, Hurşit Güneş, Mesut Değer, İsa Gök, Umut Oran, Süheyl Batum, et Gülsün Bilgehan, prendront place au sein de la nouvelle Assemblée.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 19 décembre 2010 En bref, Politique No Comments >> Mots clés: , ,

L’effet Davutoglu

La politique étrangère de la Turquie a toujours été simple. Depuis qu’Atatürk a entraîné le pays dans le monde moderne, en chassant le sultan, en adoptant l’alphabet latin et en supprimant le Califat musulman, le pays a penché à l’Ouest.

Depuis la Deuxième Guerre mondiale, cela a signifié rejoindre l’OTAN (en 1952), soutenir l’Ouest contre l’Union soviétique et aspirer à se joindre au projet européen. De même que l’Amérique, la Turquie aussi a été invariablement pro-Israël.

Elle a largement ignoré le reste de sa région, qui inclut la plupart des pays qui firent un jour partie de l’Empire ottoman. Dans son livre La Nouvelle République turque, Graham Fuller, ancien analyste de la CIA et universitaire, se souvient avoir dit à un ami turc qu’il était spécialiste du Moyen-Orient, et la question qu’il lui a posée fut : « Alors pourquoi es-tu en Turquie ? » Dans la même veine, des diplomates turcs diraient à leurs amis Occidentaux : « Nous vivons dans un voisinage défavorable » et « Le seul ami du Turc est un autre Turc. »

>> Lire la suite

Share
Ramazan 1 novembre 2010 Dossiers, Politique No Comments >> Mots clés: ,

Après le référendum, l’opposition kémaliste accuse le coup

La défaite est double pour Kemal Kiliçdaroglu, le président du Parti républicain du peuple (CHP), la principale force d’opposition en Turquie. Les électeurs turcs ont ratifié à 58%, dimanche, les réformes de la Constitution présentées par le gouvernement islamo-conservateur.

Le “non”, pour lequel M. Kiliçdaroglu avait fait campagne, multipliant les meetings à travers le pays, n’a recueilli que 42% des suffrages. Insuffisant pour déstabiliser le parti au pouvoir.

Le mouvement kémaliste et la droite nationaliste, qui dénonçaient une atteinte à la séparation des pouvoirs, ont eu du mal à convaincre.

De plus, le leader du CHP lui-même n’a pas pu prendre part au vote, pour une sombre affaire de procédure. “Mon nom a été rayé des listes et je n’en ai pas été informé. (…) Il était de ma responsabilité de vérifier le registre mais mon intense campagne pour le référendum m’en a empêché. Je tiens à m’excuser auprès des membres de mon parti”, a déclaré dimanche soir M. Kiliçdaroglu, penaud.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 14 septembre 2010 Politique No Comments >> Mots clés: , , ,

Le référendum place l’AKP en position idéale pour 2011

La nette victoire du “oui” au référendum sur une série d’amendements à la constitution place l’AKP, le parti du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, en position idéale pour obtenir un troisième mandat lors des prochaines législatives.

D’après les médias, le “oui” l’a emporté par 58% des voix contre 42% et le taux de participation s’est élevé à 77% des quelque 50 millions d’électeurs inscrits. Les résultats officiels doivent être annoncés dans la journée.

Les élections législatives doivent avoir lieu au plus tard en juillet 2011.

Le référendum portait sur un ensemble de 26 points très divers, parmi lesquels une réorganisation de l’appareil judiciaire, bastion du camp laïc, a priori hostile à l’AKP (Parti de la Justice et du Développement), d’inspiration islamique, arrivé au pouvoir en 2002.

>> Lire la suite

Share

La Commission européenne a salué l’issue du référendum en Turquie

Les Turcs ont donné dimanche une nette victoire au gouvernement islamo-conservateur, en votant largement oui à une révision constitutionnelle qui limite le pouvoir de la hiérarchie judiciaire et de l’armée, les deux bastions de la laïcité opposés au régime.

Quelque 49,5 millions d’électeurs étaient invités à se rendre aux urnes.

«Environ 58% des électeurs» ont approuvé la révision soumise à référendum, a annoncé à Istanbul le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2002.

Ce vote est un succès pour son parti, l’AKP, issu de la mouvance islamiste.

Un bon résultat d’autant plus important que des législatives sont prévues l’été prochain.

La participation au scrutin a été «de l’ordre de 77-78%», a-t-il ajouté. Les résultats officiels devaient être publiés lundi.

La «Constitution du peuple» contre celle des «militaires»

>> Lire la suite

Share

Référendum sur la révision de la constitution turque : le “oui” l’emporte

Près de 58% des électeurs turcs ont dit “oui” aujourd’hui à une révision de la Constitution qui apportera davantage de démocratie en Turquie.

Cette consultation était un baromètre pour la santé politique du parti gouvernemental de la Justice et du développement (AKP) du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, à moins d’un an des élections législatives de l’été 2011.

L’AKP, au pouvoir depuis 2002 et qui n’a perdu aucun scrutin depuis, soutient des réformes libérales.

L’AKP, assure que cette réforme renforce la démocratie en Turquie et constitue un atout pour sa candidature à l’Union européenne.

Saluée par les 27 comme “un pas dans la bonne direction”, la révision limite les prérogatives de la justice militaire et modifie, au profit du pouvoir, la structure de deux instances judiciaires, bastions de la laïcité et adversaires du gouvernement : la Cour constitutionnelle et le Conseil supérieur de la magistrature (HSYK) qui nomme juges et procureurs.

>> Lire la suite

Share

Réferendum en Turquie: le “oui” devrait l’emporter

En Turquie, la participation au référendum sur la réforme constitutionnelle, prévu ce dimanche, s’annonce forte en Turquie.

Et c’est le “oui” qui devrait l’emporter, selon un dernier sondage.

Des Turcs qui partent en vacances ont même pu voter ce samedi dans des aéroports.

Le référendum porte sur la révision de 26 articles de la Constitution adoptée dans les années 80 après un coup d‘état militaire.

“Ce référendum est un pas crucial pour la démocratisation de la Turquie, dit ce Turc qui est venu d’Albanie. Je suis venu ici avec ma famille pour appuyer ce pas et je donnerai mon vote.”

>> Lire la suite

Share
Ramazan 11 septembre 2010 Politique 1 Comment >> Mots clés:

La Turquie trace sa voie vers plus de démocratie

Dimanche 12 septembre, les Turcs se prononceront par référendum sur une série d’amendements visant à réviser la Constitution dans un sens plus démocratique.

Une réforme considérée comme un test de confiance pour le parti au pouvoir

Des partisans de du premier ministre Erdogan sont venues manifester leur soutien au changement constitutionnel lors d’un meeting le 29 août 2010 à Ankara (AFP Adem ALTAN).

Cem Yilmaz a « le cœur léger ». Trente ans après le coup d’État militaire du 12 septembre 1980, ce militant de gauche, d’origine kurde, torturé quotidiennement durant ses trois années passées en prison, de 1980 à 1983, avoue avoir eu un « coup de chance ». « J’ai eu une occasion rare de prendre une revanche sur les généraux », reconnaît ce producteur de musique.

>> Lire la suite

Share

L’Europe voit d’un bon œil l’essentiel de la réforme sur la constitution

Tout en estimant que la révision constitutionnelle marque « un pas dans la bonne direction », la Commission européenne surveillera son éventuelle mise en œuvre

«En substance, ces réformes, en cas d’adoption, sont un pas dans la bonne direction. » Dans une récente lettre à des universitaires turcs que s’est procurée La Croix, le directeur général chargé de l’élargissement à la Commission européenne, Michael Leigh, résume la perception positive de la révision constitutionnelle soumise à référendum en Turquie.

« Instituer un médiateur, restreindre l’autorité des cours militaires (…), introduire le principe de la discrimination positive (…), étendre les droits à la négociation collective des fonctionnaires, sont des avancées que nous ne pouvons que bien accueillir », énumère la lettre. La Commission pourrait difficilement bouder des amendements constitutionnels qui pour la plupart, reconnaît-elle, répondent « à des manquements identifiés dans (ses) nombreux rapports ».

>> Lire la suite

Share

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum