Accueil » Turquie » Lecture courante:

Attentat de Gaziantep : le bilan est de 9 morts

Le terrorisme a encore frappé le lundi 20 Aout la Turquie dans la ville de Gaziantep en plein de jour de fête nationale.

En effet, alors que le pays tout entier célébrait la fin du mois du Ramadan, Gaziantep fut le théâtre d’un terrible attentat à la voiture piégée. Le dernier bilan des victimes est de 9 morts dont un bébé et 3 enfants ainsi que de 69 blessés.

C’est vers les coups de 19h que la violente explosion s’est produite à coté d’un commissariat. Les caméras de surveillance de la ville ont filmé la voiture piégée et les responsables. Le véhicule a carrément été déposé sur les lieux à l’aide d’une dépanneuse. S’en suit une multitude de voiture prenants feu ainsi qu’un bus municipal dans lequel ont péri 3 personnes.

Le vice premier ministre turc Besir Atalay a attribué l’attentat au mouvement terroriste du PKK qui réfute aujourd’hui en être responsable. Et pour cause, deux jours plus tôt, un groupe de 5 terroristes kurdes rencontraient des députés du parti pro-kurde du BDP dans des conditions plus que douteuses et assez étonnantes pour des personnes qui sont sensés faire de la politique (cf article). Le fait que le PKK soit le responsable met donc le BDP dans une position des plus embarrassantes étant donné leurs sympathie avec les terroristes et leur lutte pour donner une meilleure image du PKK dans le monde.

Le PKK qui dans la théorie est sensée défendre la cause kurde (s’il y en a une), pourrait bien s’attirer aussi la colère des kurdes en plus des turcs. Et pour cause, on estime aujourd’hui que la moitié des victimes seraient d’origine kurde, Gaziantep étant une ville avec une importante population kurde.

L’organisation terroriste du PKK est reconnue comme telle par la Turquie, l’Union Européenne ainsi que les Etats-Unis. Le PKK qui ne connait que la violence est responsable de 45.000 victimes turques et kurdes depuis son existence. Attentats à la bombe, attaques armées, menaces à l’encontre des maires préfets et instituteurs turcs dans les zones à majorité kurdes, racket et trafic de drogue dans les pays de l’Union Européenne pour se financer sont les méthodes employées par le PKK.

 

Share
Cem 22 août, 2012 Turquie No Comments >> Mots clés: , , , , , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum