Accueil » Europe » Lecture courante:

Ankara menace de geler les relations avec l’UE durant la présidence de Chypre du Sud

La Turquie gèlera ses relations avec l’Union européenne si la présidence tournante de l’UE est accordée à la République de Chypre en juillet 2012, a annoncé le vice-premier ministre turc, Besir Atalay, cité dimanche par les médias occidentaux.

“Si les négociations (sur Chypre) n’ont pas une issue positive et si l’UE donne la présidence (de l’Europe) à Chypre du sud, la crise sera principalement entre l’UE et la Turquie. Parce que nous gèlerons nos relations avec l’UE (…) Cela provoquera une rupture majeure dans nos relations avec l’UE”, a prévenu le vice-premier ministre.

La Turquie ne reconnaît pas la souveraineté de la République de Chypre (reconnue internationalement) habitée par les Chypriotes grecs, et ne soutient les relations qu’avec la République autoproclamée de Chypre du nord, essentiellement peuplée de Turcs.

Le problème chypriote, vieux de plusieurs années, constitue une des pierres d’achoppement à l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.

Les négociations sur l’adhésion turque ont démarré en octobre 2005. Les chefs de certains Etats membres de l’UE, dont la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy se sont opposés à plusieurs reprises à l’adhésion de la Turquie, en lui proposant un statut de “partenaire privilégié”. Ankara continue de rejeter cette proposition, en insistant sur sa volonté d’adhérer à l’UE.

Share
Ramazan 18 septembre, 2011 Europe No Comments >> Mots clés: ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum