Accueil » Politique étrangère » Lecture courante:

Ankara contre des sanctions envers la Libye

La Turquie est opposée à des sanctions contre le régime libyen, qui risquent de « punir la population », a déclaré le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, alors que les Etats-Unis et l’UE envisagent de telles mesures face à la violence de la répression.

« Il n’est pas correct d’agir à la hâte dans ce genre de situation. Et il n’est pas correct, à l’heure actuelle, de prendre des sanctions contre la Libye car ces mesures puniront la population », a déclaré M. Erdogan, lors d’un entretien mercredi tard dans la soirée.

Les Etats-Unis envisagent « toute une gamme d’options » pour faire face aux violences en Libye, et les « sanctions » en font partie, a déclaré hier le porte-parole du département d’Etat. Ces sanctions « pourraient être imposées soit bilatéralement, soit multilatéralement ».

L’Union européenne s’est dite également prête à des sanctions à l’encontre du colonel Mouammar Kadhafi et de son régime, face à la violence de la répression. « Nous n’avons pas pour tâche de nous mêler des affaires de la Libye (…) et c’est le peuple libyen qui décidera lui-même de son propre sort », a ajouté le chef du gouvernement islamo-conservateur turc.

« Je suis persuadé que ceux qui sont au poste de commande de la Libye finiront pas voir ces réalités », a-t-il déclaré, jugeant que la situation en Libye est « très préoccupante ».

La Turquie a d’importants intérêts économiques en Libye, où elle dirige de nombreux chantiers de construction.

Ramazan 24 février, 2011 Politique étrangère No Comments >> Mots clés: ,

Commentaires sur cet article:







*

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app