Accueil » Monde »Moyen-Orient » Lecture courante:

4 experts enquêtent pour l’ONU sur le massacre de 9 turcs humanitaires par l’armée Israélienne

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a annoncé aujourd’hui la constitution d’un panel de quatre experts, dont un Israélien et un Turc, chargés de faire la lumière sur le raid meurtrier contre une flottille d’aide destinée à la bande de Gaza le 31 mai.

Ban Ki-moon a indiqué que le groupe d’experts entamerait ses travaux le 10 août et soumettrait un premier rapport d’ici la mi-septembre. Il sera présidé par l’ancien premier ministre néo-zélandais Geoffrey Palmer, secondé dans sa tâche par le président colombien sortant Alvaro Uribe.

Une “avancée inédite”

De façon presque concomitante, le bureau du premier ministre israélien a indiqué que “Benyamin Nétanyahou a informé aujourd’hui le secrétaire général de l’ONU qu’Israël prendrait part au panel”. Jusqu’à maintenant, l’Etat hébreu s’était opposé à la création d’une commission internationale d’enquête sur cette affaire et avait ouvert deux enquêtes internes. “Israël n’a rien à cacher”, a commenté Benyamin Nétanyahou.

Ce geste fait suite à des consultations avec un groupe de sept ministres israéliens et des diplomates ces dernières semaines visant à s’assurer que ce panel “est effectivement doté d’un mandat écrit équilibré et juste”, a-t-il ajouté.

Ankara a qualifié la mise sur pied du panel onusien de “pas très important vers la réparation de l’injustice subie par la Turquie dans ce raid”. “Nous croyons que tous les membres du panel agiront de façon objective et responsable”, a estimé le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué. Neuf militants turcs, dont deux avaient aussi la nationalité américaine, avaient péri dans le raid opéré par l’armée israélienne contre la flottille qui s’apprêtait à contourner le blocus israélien de la bande de Gaza pour y livrer de l’aide humanitaire.

Ban Ki-moon a remercié la Turquie et Israël “pour l’esprit de compromis et leur coopération qui va de l’avant”. Pour Ban Ki-moon, il s’agit là d’une “avancée inédite”. Les quatre experts, a-t-il expliqué, seront chargés d’émettre des recommandations qui permettront “de prévenir des incidents similaires à l’avenir”. Son porte-parole, Martin Nesirky a précisé qu’”il ne s’agit pas d’une enquête criminelle”.

Share

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum